Page mise à jour le 09/09/2013

Louis XVI
Roi décapité
 

Tête coupée ne repousse jamais (proverbe débile)

Louis XVI, né Louis Auguste de France (1754-1793) et rebaptisé Louis Capet par les révolutionnaires fut roi de France puis roi des français (vers la fin) de 1774 à 1792.

Il épouse l'archiduchesse d'Autriche Marie-Antoinette (1755-1793), ils ont respectivement 14 et 15 ans le jour de leur mariage. Louis XVI était atteint d'une infirmité sexuelle (phimosis(1)) l'empêchant de consommer le mariage, il ne se décida à se faire opérer qu'à 22 ans.

Avant 1789

Le début de son règne le montre plein de bonnes intentions. Il rétablit et réunit les parlements. Il souhaite un impôt plus juste, ce qui lui vaut l'hostilité de la noblesse et de la hiérarchie cléricale mais aussi de la cour et même de la reine.

Turgot (qui avait collaboré à l'encyclopédie de Diderot et d'Alembert) est appelé par Louis XVI comme contrôleur général des finances. C'est un tollé, nobles, privilégiés poussent des cris d'orfraies et Marie-Antoinette se joint au chœur des braillards. Louis XVI tient bon deux ans puis finit par laisser tomber. Il renvoie Turgot et nomme Necker à la place.

En 1779, le servage est officiellement aboli en France. (Officiellement mais dans les faits le décret ne sera pas appliquée). La question préparatoire (autrement dit les tortures destinés à faire avouer le crime) est supprimée en 1780

En 1781, Beaumarchais termine "le Mariage de Figaro". Ecrit en 1778 et accepté par la Comédie Française en 1781, l'œuvre fut censurée pendant 3 ans. Finalement joué en 1784, ce fut un énorme succès. Du coup, Louis XVI est mécontent et fait emprisonner Beaumarchais à Saint-Lazare, mais doit le libérer sous la pression de l’opinion publique.

En 1781 Necker rend compte de l'état des finances en 1781, (c'est une catastrophe) et propose des mesures. Et voilà que la bronca des privilégiés recommence. Du coup Necker démissionne.

Il est remplacé par Calonne qui accomplit une politique plus classique (emprunt, grands travaux) et qui échoue. Il change de cap et propose des réformes allant dans le sens de ce qu'avaient proposé Turgot et Necker. Et nos privilégiés de refuser toujours l'égalité fiscale et les réformes. Calonne est renvoyé

Il est remplacé en 1787 par l'évêque Brienne(2) qui réussit à imposer certaines réformes mais pas l'impôt égalitaire que le parlement refuse toujours. Brienne quitte le poste et le roi fait de nouveau appel à Necker en 1788.

La question préparatoire avait été abolie en 1781, mais on avait oublié d'abolir la question préalable (torture destinée à faire avouer le nom des complices d'un condamné juste avant son exécution). Ce sera chose faite en 1788 malgré l'opposition du Parlement.

Louis XVI et les mœurs

On l'ignore souvent : Les prostituées victimes d'une répression atroce sous Louis XIV avait été laissées tranquilles sous Louis XV. Avec Louis XVI, ça recommence, on rafle, on perquisitionne, on tond en place publique... (3)

1789

5 Mai : Tenue des Etats-Généraux à Versailles, la séance inaugural est présidé par le roi
10 Mai : Les Etats-Généraux s'auto transforment en Assemblée Nationale. Louis XVI fait fermer la salle.
20 juin : L'assemblée ayant déménagé dans la salle du jeu de paume, les participants font serment de ne se séparer que quand ils auront donné une constitution à la France
14 juillet : Prise de la Bastille. Le 17, le roi se rend à Paris, il fraternise avec le maire de Paris, Bailly.
4 aout : abolition des privilèges
26 août : Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen
5 Octobre : Le roi entérine les décisions prises en août.
5 et 6 Octobre : La foule envahit le château de Versailles
6 Octobre : La Fayette ramène la famille royale aux Tuileries
10 octobre : Louis XVI devient roi des français et non plus roi de France
21 octobre : le drapeau blanc est remplacé par le drapeau tricolore

Après 1789

Le 20 juin 1791, le roi qui ne se sent plus libre de ses mouvements s'enfuit avec Marie-Antoinette et les gosses. Il est reconnu et arrêté le lendemain.

Louis XVI est donc suspendu par l'Assemblée le 10 août 1792, et détrôné le 21 septembre 1792. Le 22 septembre 1792 est décrété premier jour de l'an I de la République

Le 15 janvier 1793 "Louis Capet" est déclaré coupable de "conspiration contre la liberté publique et la sûreté générale de l'État" Il est ensuite condamné à mort dans les jours suivants.

Final

Louis XVI fut guillotiné le lundi 21 janvier 1793 à Paris, place de la Révolution (actuelle place de la Concorde) après y avoir été conduit en carrosse.

Louis XVI eu surtout le tort d'être très mal entouré et très mal conseillé. Sa bonne volonté s'est trop souvent heurté au mur de la cour et des privilégiés, mur qu'il n'a pas toujours su dominer. Son arrestation à Varenne est un vrai coup de malchance (il y a quand même beaucoup qui ont réussi à sortir de France sans problème) mais qui a porté le coup de grâce à sa crédibilité. Il a été accusé de trahison, ça aurait pu être autre chose, les révolutionnaires voulaient sa peau ! Pourquoi faire ? Surtout quand on sait les événements qui ont suivis !

Marie-Antoinette(4)

Marie-Antoinette fut guillotinée le 16 octobre 1793, sur le même lieu que Louis XVI, (mais sans avoir droit au carosse)

Les avis sont partagés sur son rôle, mais si sa condamnation à mort fut absurde, elle ne fut pas non plus innocente, elle méprisait le peuple qui le lui rendait bien, elle se trouva toujours dans le clan des défenseurs de l'ordre et des privilégiés, se montra sotte, égoïste, suffisante vaniteuse, voire méchante. L'un des ses premiers actes en tant que Reine de France fut d'obtenir de Louis XVI qu'il enferme Madame du Barry dans un couvent (où elle resta pendant un an). Aurait déclaré à propos du peuple affamé "S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche".


Notes
(1) Rétrécissement congénital du prépuce empêchant le gland de se libérer pendant l'érection et la rendant douloureuse).
(2) Étienne-Charles de Loménie de Brienne, (1727-1794), surprenant évêque puisqu'il afficha publiquement son "incroyance" ce qui en l'empêcha pas d'être nommé cardinal par Pie VI en 1788
(3)
A titre d'exemple voici : un arrêt du Parlement daté du 6 septembre 1775 et concernant Marguerite Gourdan, tenancière d'une maison close rue Dussouds à Paris et contre laquelle legrand bailli d’épée de Douai porta plainte "pour avoir recueilli chez elle son épouse, Madame d'Oppy, et favoriser son goût pour le libertinage" : le Parlement la déclarait "dûment atteinte et convaincue de commerce honteux, maquerellage et prostitution publique et encore d’avoir débauché et attiré des jeunes filles et de les avoir prostituées chez elle" et la condamnait  "à être conduite dans les lieux ordinaires et accoutumés de cette Ville de Paris et notamment aux carrefours des Petits-Carreaux, le plus prochain de sa demeure, montée sur un âne et le visage tourné vers la queue, ayant sur la tête un chapeau de paille avec écriteau devant et derrière portant ces mots : "MAQUERELLE PUBLIQUE" et à être ensuite battue et fustigée de verges par l’Exécuteur de la haute Justice dans les dits carrefours accoutumés, et au carrefour des Petits-Carreaux y être flétrie d’un fer chaud en forme d’une fleur de lys sur l’épaule dextre. Ce fait a été bannie pour neuf ans de la Ville et Prévôté et Vicomté de Paris..."
(4) Si on ne connaît aucune maîtresse à Louis XVI, Marie-Antoinette ne se gênait pas et eut notamment une liaison avec le suédois Axel De Fersen (1719-1794) et très probablement une autre ave
c la duchesse de Polignac (1749-1793)